L'opium à Paris

Fabrice Delphi

Fabrice Delphi

L'OPIUM A PARIS

Préface de Guillaume Pinson

Pages 179

Format 12 x 18 

15 euros

Isbn 979-10-94464-11-3

« [L]’opium s’est répandu miraculeusement à Paris depuis seulement quatre ou cinq ans, depuis que la morphine est délaissée. Chaque poison a sa mode et son temps », écrit Fabrice Delphi au début du XXe siècle.​

 La présente réédition est fort probablement la première depuis 1907, l’originale ayant paru à Paris chez Félix Juven. Nous espérons que le lecteur appréciera cette « étude », qu’il faut lire comme un témoignage des inquiétudes et des imaginaires collectifs qui traversaient le XXe siècle commençant, de même que comme une pièce importante d’un écrivain à redécouvrir.

Le roman de Fabrice Delphi a donc ceci d’intéressant qu’il se situe, publié en 1907, au point d’émergence de cet imaginaire de l’opium et de la criminalité, agissant en outre comme amplificateur d’un discours journalistique anxiogène. En réalité, Fabrice Delphi situe son ouvrage au confluent de deux traditions, littéraire et journalistique. Le prestige de la tradition littéraire est là, d’abord, car les drogues jouissent de tout temps d’un attrait toujours susceptible de fasciner les écrivains.

Fabrice Delphi, (Paris,1877 - Paris,1937) fait partie de cette vaste population d’écrivains-journalistes dont les parcours biographiques sont incertains et fictionnalisés. Collaborateur au Gil-Blas, il est l'auteur entre autres de L'Araignée rouge (1903), et de Le Vicieux de Paris (1920).

Guillaume Pinson, est professeur de littérature française à l'Université Laval, codirecteur de la plateforme numérique Médias 19. Il a publié entre autres L'imaginaire médiatique. Histoire et fiction du journal au XIXe siècle, Paris, Garnier (2013).

Editions 

 LABORINTUS

Editions Laborintus

27 rue Jean Bart

59000 Lille

redaction@editionslaborintus.com

© 2020 Laborintus. Tous droits réservés.

  • Laborintus
  • Twitter
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube