Paul Acker

Les exilés

Paul Acker_couverture_01.jpg

Paul Acker

Les exilés

Préface de Jean-Noel Grandhomme

Pages 253

Format 12 x 18 

16 euros

Isbn 979-10-94464-12-0

Traitant une question qui sort du cadre habituel de la littérature, Paul Acker transpose en 1911 tout le drame des Alsaciens dans son roman Les Exilés. C’est l’histoire des jeunes Alsaciens de France qui, nés peu avant ou peu après la guerre, ont accompagné leurs pères dans leur exode vers la France et se sont trouvés des déracinés, subissant toutes les influences successives et changeantes qui, depuis 1870, se sont exercées sur l'esprit français. Comme indiqué par Jean-Noël Grandhomme dans la préface, Les Exilés est « un texte important pour comprendre la mentalité de toute une génération non seulement d’Alsaciens, mais aussi de Français de toutes les provinces, contribue en effet à apporter un éclairage supplémentaire sur le contexte du retour de l’Alsace et de la Lorraine (Moselle) à la France ».

A propos de l'auteur : Paul Acker

Paul Acker né en 1874 à Saverne, journaliste et écrivain, reste aujourd’hui méconnu. Il a collaboré au Gaulois, à  L'Écho de Paris, à La Revue des Deux Mondes, à  l'Illustration. Grand prix du roman de l'Académie française, il est mort au cours d’un accident de voiture en mission pendant la Première Guerre  mondiale,  le  27  juin  1915  près  du  front  de Thann,  en  Alsace libérée.

Jean-Noël Grandhomme, spécialiste de la Première Guerre mondiale, est professeur en histoire à l’Université de Lorraine à Nancy. Il est membre du Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire (CRULH), Conférencier au Collège militaire royal du Canada à Kingston, membre des comités scientifiques du Mémorial de Verdun et du Mémorial de l’Alsace-Moselle. Il a publié La Guerre ne tardera pas. Les Rapports du colonel Pellé, attaché militaire français à Berlin(1909-1912), en collaboration avec Isabelle Sandiford-Pellé, Armand Colin, Paris, 2014 ou encore Les Alsaciens-Lorrains dans la Grande Guerre, en collaboration avec Francis Grandhomme, La Nuée bleue, Strasbourg, 2013.