Rechercher
  • redaction

Gabriel Morelly, Physique de la beauté

#philosophie #Morelly #lumières

Etienne Gabriel Morelly, Physique de la beauté

Oublié pendant des siècles par la critique officielle et généralement privé de toute considération intellectuelle, Morelly attire aujourd’hui l’intérêt d’un cercle toujours grandissant de lecteurs et de chercheurs.  Sa vie reste encore entourée de mystère. Principalement connu pour être l’auteur du Code de la nature, œuvre attribuée à Diderot jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, elle lui confère ensuite une grande visibilité. Lu par Rousseau, il devient une référence pour Babeuf et d’autres révolutionnaires qui s’en réclamèrent ouvertement.


Son titre, Physique de la beauté, le désigne comme un traité d’esthétique, ce qu’il est certainement tout en se révélant à la lecture d’un genre très particulier et cela pour plusieurs raisons. D’abord, il se présente sous la forme d’un long dialogue, découpé en quatre parties ou entretiens, entre un homme, Théramène et une femme, Thémyre, d’abord « amants » puis mari et femme (ils se marient à la fin du second entretien). Les quatre entretiens se déroulent dans un décor mondain, celui d’une « superbe maison de campagne » où Théramène et Thémyre accueillent leurs amis puis où sont célébrées les fêtes du mariage. Tout au long de ces entretiens, Théramène s’emploie à répondre à la question que lui pose Thémyre, celle de savoir quel est le pouvoir naturel de la beauté et « comment la beauté se rend maîtresse du cœur d’un amant » : l’ensemble de ses réponses constitue ce traité d’esthétique qui frappe par sa singularité.

18 vues

Editions 

 LABORINTUS

Editions Laborintus

27 rue Jean Bart

59000 Lille

redaction@editionslaborintus.com

© 2020 Laborintus. Tous droits réservés.

  • Laborintus
  • Twitter
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube